Notre Château – Emmanuel Régniez

Ce roman qualifié de « gothique » a entraîné les lecteurs dans des zones inconnues provocant un tas de réactions très intéressantes. Difficile de se l’enlever de la tête une fois la dernière page tournée…

notre-chateau

« Ouaaaouhhhh !!!!! Page 141… Je viens de terminer le premier roman d’Emmanuel Régniez « Notre Château » et j’en reste coite, bouche bée, interdite, éberluée, déglinguée. Et pour la première fois, je ne sais pas… je ne sais pas si je dois crier à l’imposture, si je dois hurler au génie, si je dois tout relire avant d’écrire. Et bien, j’ai relu et… je ne sais toujours pas. Cette histoire d’Octave et Véra, frère et sœur, qui vivent dans une demeure héritée à la mort de leurs parents dans un accident de voiture il y a 20 ans, semble banale. Oui, mais, ils vivent comme deux amants et dorment ensemble. Oui, mais la demeure est un château, enfin, c’est comme ça qu’il l’appelle. Oui, mais, ils vivent reclus, sans visites, sans sorties, si ce n’est celle hebdomadaire d’Octave pour se rendre à la librairie. Oui, mais, un jour il voit sa sœur dans un bus. Oui, mais, sa sœur ne prend jamais le bus, sa sœur ne sort jamais du château… Banale, cette histoire ? Et puis il y a l’écriture. Des mots répétés à l’envi, triturés, emmêlés, des mots qui reviennent, s’agglutinent, des mots tels un mantra qui m’ont entraînée dans une course effrénée, un désir d’en sortir, une crainte, une peur indicibles. Le texte de ce récit est tout à la fois, envoûtant, dérangeant, troublant. Fantômes, fantasmes, rêve ou réalité, sagesse, folie ? Je l’ai lu deux fois et je ne sais toujours pas. N’oserais-je avouer que j’ai pu aimer une histoire qui fait mal ? Je ne sais pas. Je sais juste une chose. Je rêve de rencontrer un jour l’auteur pour lui dire, lui demander, l’interroger… » – Geneviève Munier

« Un texte très étrange. Nous sommes dans une étrange maison, « notre château » avec le narrateur. Etrange jeune homme, peut être pas si jeune d’ailleurs, Octave qui ne sort de cette maison que le jeudi pour aller faire les courses et ne pas oublier d’acheter les livres, pour garnir la Bibliothèque du Château. Bibliothèque qui est le lieu névralgique de la maison et où il passe le plus clair de son temps avec sa sœur. Ces deux êtres sont depuis vingt ans volontairement enfermés dans ces murs, après la mort brutale de leur parents foudroyés par un bus ; Mais ce jeudi là, il s’est passé un micro événement : Octave croit avoir aperçu sa sœur dans le bus 39 de la ville alors qu’elle ne sort jamais. Le doute, la suspicion vont s’infiltrer dans le rapport entre ces deux êtres ; Et en plus, on sonne à la porte… On va suivre les questionnements d’Octave et à travers ses écrits on va en apprendre un peu plus sur cette étrange famille. Un premier roman vraiment étrange, on imagine une maison surprenante, une sorte de château sorti de certains contes pour enfants.. D’une écriture répétitive, on est capté par ce texte et on suit cette histoire familiale. Certains parlent de texte gothique mais je ne sais pas trop car ne connaît pas trop ce genre de littérature. J’ai beaucoup apprécié les pages sur le monde des livres, de la lecture. Ce texte a été lu et mis en musique à la maison de la Poésie et très curieuse d’écouter cela. Car l’écriture est répétitive et pourrait être comme une chanson avec un refrain qui revient en boucle. (https://vimeo.com/151386758) Je ne saurai que conseiller ce premier roman dont la lecture est une expérience de lecture, on se surprend à avoir envie de lire certains passages à haute voix. « Une maison qui contient beaucoup de livres est une maison ouverte au monde, est une maison qui laisse entrer le monde. Chaque livre qui entre est un fragment du monde extérieur et, tel un puzzle, quand nous posons ensuite le livre dans les rayons de notre bibliothèque nous recomposons le monde, un monde à notre image, à notre pensée. » « C’est difficile de ranger une bibliothèque. Quel ordre choisir ? Comment faire pour s’y retrouver ? Comment faire pour que les livres vivent bien ensemble ? Peut-on séparer certains titres d’un même auteur ? Peut on mettre sur la même rangée de bibliothèque tel ou tel auteur ensemble ? Qui doit être à portée des yeux ? Qui doit être à portée de la main ? Qui peut être caché ? C’est un art que celui de ranger une bibliothèque. » – Catherine Airaud

Et toujours les chroniques parues sur les blogs des lecteurs :

Véronique :https://31rstfloor.wordpress.com/2016/08/09/notre-chateau-emmanuel-regniez/

Annie : http://tlivrestarts.over-blog.com/2016/08/notre-chateau-d-emmanuel-regniez.html

Bénédicte : https://lectures2benedicte.com/2016/05/09/emmanuel-regniez-notre-chateau/

Framboise : http://aliasnoukette.fr/notre-chateau-emmanuel-regniez/

Nicole : http://www.motspourmots.fr/2016/04/notre-chateau-emmanuel-regniez.html

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s