Bilan et perspectives – 2018/2019

En septembre 2019, ce sera la cinquième Rentrée littéraire des 68 premières fois et le début de la session qui bouclera la quatrième année d’existence de l’association, créée en janvier 2016 après le succès du premier défi de la rentrée 2015.

Un parcours et un anniversaire qui valent bien quelques mots et quelques chiffres.

68_Livres Bilan

 

Les sélections et l’activité des « livres voyageurs »

A ce jour, 117 premiers romans ont été découverts, lus et partagés par les lecteurs engagés dans les différentes sessions depuis janvier 2016. D’une quarantaine de lecteurs au départ nous sommes passés à 85 lecteurs en moyenne par session, avec des renouvellements réguliers du panel. On estime entre 150 et 170 le nombre de lecteurs ayant participé au moins à une session depuis 2016. Depuis septembre 2018, des deuxièmes romans sont également inclus dans les sélections ; ils sont 9 pour le moment.

Chaque session implique une logistique importante : à titre d’exemple, la session en cours compte 130 exemplaires en circulation (18 titres) offerts pour les 3/4 par les maisons d’édition des auteurs sélectionnés et prêtés, pour le 1/4 restant par les participants. Déjà 830 colis pistés et aiguillés depuis janvier avant le dernier mois de cette session. La poste en a perdu 3. Et 3 livres ont été subtilisés par une participante peu scrupuleuse…

Les chroniques des lecteurs sont publiées sur leurs blogs le cas échéant, sur les sites communautaires du type Babelio ou lecteur.com, sur les réseaux sociaux (notamment Instagram grâce au #68premieresfois) et bien sûr ici même. Tout l’historique des sélections et leurs compilations d’avis peut être retrouvé grâce à la rubrique « La sélection / Index des titres » dans le menu horizontal.

L’action en milieu carcéral :

Pour l’année 2018/2019, renouvellement de la convention avec la maison d’arrêt du Mans avec une forte implication du service éducation (travail sur les textes, club de lecture…) ; pour la première fois, une présentation des 5 romans sélectionnés a été faite aux détenus en septembre 2018 par Charlotte Milandri afin de préparer les rencontres avec les auteurs

Les rencontres avec Odile D’Oultremont, Guillaume Para, Jean-Baptiste Andréa, Ludovic Ninet et Pierre Théobald ont rassemblé à chaque fois entre 20 et 35 participants. Discussion puis atelier d’écriture. Les textes des personnes détenues sont toujours d’une grande qualité littéraire. Il a été question pendant ces rencontres de cinéma, de sport, de journalisme mais surtout de liberté créative, de passion et de destins.

A Metz c’est Pierre Théobald qui a été choisi pour une rencontre début juillet.

La prison de Nancy est revenue dans le projet cette année avec en lecture : Les petits garçons, Les heures solaires, Vigile, Le matin est un tigre, Boys et A la ligne. L’auteur choisi sera connu à la fin de l’été avec une rencontre à programmer dans la foulée.

Une vingtaine de livres ont été achetés par l’association pour être mis à disposition des détenus.

Au Mans, la session 2019/2020 est en préparation avec déjà 3 livres choisis par les détenus : K.O, A la ligne et Einstein, le sexe et moi auxquels devraient s’ajouter deux autres ouvrages issus de la prochaine sélection. A Metz, un seul roman sera choisi et fera l’objet d’une rencontre au printemps 2020.

A moyen terme, nous aimerions initier un projet au long cours avec un auteur : plusieurs séances d’écriture pour travailler un texte dans la perspective de le faire sortir des murs. Mais la mise en place d’un tel projet est beaucoup plus compliquée car implique d’obtenir l’accord du juge pour chaque personne détenue. A suivre donc.

Certains auteurs nous offrent des textes après une rencontre en maison d’arrêt ; ils sont regroupés dans la rubrique Les 68 premières fois en milieu carcéral.

Les bonnes nouvelles

Nous avons eu le plaisir d’apprendre que l’action des 68 premières fois en milieu carcéral a retenu l’attention de la Fondation SNCF dont nous avons été désignés lauréat. La subvention accordée va nous permettre de financer les actions engagées et de les développer à partir de 2019.

                                              68_ Logo Laureat Fondation SNCF

 

Cette subvention complète idéalement le soutien offert en 2019 par la Ville du Mans pour les actions des 68 premières fois en milieu carcéral.

Nous avons également eu le plaisir de recevoir le soutien financier de la Sofia dans le cadre des actions menées en faveur de la promotion des auteurs. De quoi nous permettre de travailler sur le renforcement du rayonnement des actions que nous menons pour contribuer à l’émergence et à l’existence de nouveaux auteurs.

68_ Sofia minilogo_home

Le bilan financier :

L’association fonctionne grâce aux cotisations des adhérents. Pour l’année 2018, elles se montent à 3500 €.

Les principales dépenses concernent les interventions en milieu carcéral (achat de livres, prise en charge du transport et de la rémunération des auteurs même s’il faut préciser que certains auteurs refusent d’être rémunérés), les frais postaux pour les envois des livres de la sélection, l’assurance et la soirée annuelle de clôture et de rencontres. Pour 2018, elles s’élèvent à 3300 €.

Merci à tous nos adhérents pour leur fidélité et leur générosité !

 

Crédit photo : Sabine Faulmeyer

Quelques nouveautés pour la session d’automne 2018

Vous l’avez sans doute entendu : les premiers romans se portent bien, ils sont de plus en plus nombreux à s’offrir à la lumière et à se lancer dans la course vers leurs futurs lecteurs. Le nom de l’association est lié au nombre de premiers romans sortis en septembre 2015. Ils étaient 68 et à peu près autant les deux années suivantes. Et là… 94 ! Sans compter le volume du premier semestre qui a vu la production s’étaler jusqu’au mois de mai. Et pour corser l’affaire, voilà que les auteurs que nous suivons depuis le début commencent à livrer leurs petits deuxièmes et l’envie est trop forte de les lire et de les soutenir.

68_intro2

De plus en plus difficile pour nous de suivre le rythme alors nous avons procédé à quelques légers aménagements pour cette session d’automne 2018, déjà notre quatrième rentrée littéraire…

Le comité de lecture s’est agrandi grâce à la contribution de fidèles lectrices des 68 premières fois, classées parmi les insatiables, dans la lignée de Charlotte qui nous a ouvert la voie : merci donc à Sabine Faulmeyer, Sophie Gauthier, Joëlle Guinard et Claire Paponneau de nous avoir aidées à choisir parmi toutes ces nouvelles plumes.

Quelques livres parus au mois de mai, trop tardivement pour être insérés dans la session précédente mais que nous tenions à inclure dans la sélection vont donc voyager aux côtés de leurs cousins d’automne.

Enfin, nous avons décidé d’intégrer dans la sélection quelques seconds romans, parce que les mises en lumière sont plus rares pour les deuxièmes fois qui ne sont pas plus faciles pourtant que les premières. Autant les premiers romans font l’objet de distinctions particulières, autant les deuxièmes sont mêlés à la foule des 500 ou 600 publications de la rentrée. Il est clair que nous ne pouvons procéder à ce stade à une lecture exhaustive de tous les seconds romans – ne serait-ce parce qu’ils ne sont pas toujours signalés comme le sont les premiers ; alors le choix s’opère de façon totalement affective parmi les primo-romanciers que nous avions déjà remarqués, que nous les ayons sélectionnés ou pas lors des précédentes éditions des 68 premières fois. Il s’agit d’un essai, né d’une envie spontanée, nous verrons ensuite s’il y a lieu de poursuivre cette expérience et comment.

Le dévoilement de la sélection Automne 2018 ne va plus tarder, restez-connectés !