En route pour la session d’automne !

Comme nous l’avions annoncé, l’aventure des 68 premières fois se déroule désormais sur deux sessions annuelles. La première est en cours depuis janvier. 55 lecteurs ont pu découvrir les 17 premiers romans de la sélection d’hiver qui vont continuer à voyager jusqu’à fin juillet (et dont les chroniques sont disponibles sur ce blog). Mais déjà, les exemplaires de la rentrée d’automne commencent à arriver dans nos boîtes aux lettres…

Voici donc venu le moment d’embarquer pour la seconde session !

68 Sac et marque page

Pour s’inscrire, il suffit d’envoyer un mail à 68premieresfoisofficiel@gmail.com afin de recevoir la charte et le bulletin d’adhésion à l’association.

Vous verrez, les règles du jeu sont simples :

  • s’engager à lire en priorité les livres reçus afin de garantir la fluidité des voyages,
  • s’engager à chroniquer les livres lus via les outils de votre choix (blog, réseaux sociaux, sites communautaires…),
  • être toujours de bonne humeur et bien sûr être à jour de sa cotisation annuelle à l’association.

La session d’automne démarrera début septembre et se poursuivra jusqu’à la fin de l’année. Pour mémoire, vous lisez à votre rythme, aucune obligation de lire toute la sélection, c’est à vous de décider.

Alors, tenté ? Nous attendons votre candidature avant le 30 juin 2017.

A très vite !

Publicités

Edition Hiver 2017 : c’est parti !

Une rentrée bien téméraire des 68 se profile pendant laquelle nous, les passeurs allons juste marcher tout droit, jusqu’à l’outre-mère et effeuiller la marguerite, presque ensemble, au rythme d’une sonate oubliée à l’abri des parapluies d’Erik Satie. Nous soulèverons sans doute mon ciel et ma terre et parlerons aux inconnus (bien que ce soit déconseillé) qui votent en principe : sans suspension. Signé : Marx et la Poupée.

Merci à Cécile Rol-Tanguy, l’une des cinquante personnes engagées sur cette session de nous offrir cette superbe présentation du premier volet de la sélection Hiver 2017. Décidément, nos lecteurs ont bien du talent !

Parmi la riche production de la rentrée d’hiver (encore plus de 60 premiers romans étaient annoncés), ces douze là nous ont particulièrement touchées. Ils devraient être rejoints par quelques autres titres dont les parutions interviennent un peu plus tard et que nous continuons à lire, à la recherche d’autres pépites à vous faire partager. En attendant, ceux-ci commencent à voyager dès à présent.

68_selection-hiver-2017_1

Certains lecteurs ont déjà pris un peu d’avance dans l’exploration de la sélection. « D’où me vient le paradoxal mélange de joie, de mélancolie et de réconfort ressenti à la lecture du roman de Sandra Reinflet ? » s’interroge Sophie Gauthier encore sous le charme de Ne parle pas aux inconnus« Marjorie Philibert, brosse le portrait d’une génération qui se cherche sans jamais se trouver… » analyse Henri-Charles Dahlem après sa lecture de Presque ensemble ; Pour Amandine Cirez,  » La téméraire est un roman réellement bouleversant, dont on ne ressort pas indemne »; La lecture de La sonate oubliée a provoqué un drôle d’effet sur Elise Ribot : « J’ai eu tout à la fois envie d’apprendre l’italien et le violoncelle, de prendre un billet pour Venise ou d’écouter l’intégrale des œuvres de Vivaldi ». Nicole a vécu un moment d’émotion majuscule avec Nous, les passeurs ; Dominique s’est plongée avec intérêt dans les multiples questionnements proposés par Principe de suspension sur le couple mais également les petits patrons ; « C’est pour tomber sur ce genre de divine surprise que je lis des livres ! » s’exclame Delphine Depras dans sa chronique de Marx et la poupée  ; Charlotte ne cache pas son enthousiasme pour Les parapluies d’Erik Satie : « C’est un cri lumineux, jamais sombre là où pourtant le destin n’était pas tendre ; il est fiévreux et passionné ce roman ; servi par une plume affutée et ambitieuse. » ;  La belle figure de Marguerite a séduit Dominique ; Nicole n’avait pas du tout envie de quitter Alice, la petite héroïne de Elle voulait juste marcher tout droit ; elle s’est également laissé séduire par le personnage de mère indigne mais fantasque de Mon ciel et ma terre ; il est aussi question de mère dans Outre-mère, de secrets de famille et d’une nécessaire quête de vérité.

68_envois-hiver-2017

Ce n’est que le début, les lecteurs commencent à recevoir les livres envoyés la semaine dernière grâce à la collaboration enthousiaste et pleine d’envie des éditeurs. Qu’ils en soient ici remerciés une nouvelle fois !

A suivre donc.

Bye bye 2016 et … vivement la suite !

Les superlatifs se bousculent pour qualifier cette année 2016, rien d’étonnant à ce que nous ayons un peu de mal à la quitter. Les relations qui se sont tissées avec les lecteurs, avec les auteurs, entre les lecteurs et les auteurs… tout ça dépasse forcément le cadre d’une seule saison. Certains lecteurs accompagnent l’aventure depuis 2015, d’autres l’ont découverte il y a quelques mois. Certains vont replonger, d’autres vont préférer se consacrer à des lectures différentes ou de nouveaux défis… et la communauté des 68 premières fois va continuer à s’enrichir de nouvelles expériences et de nouveaux échanges.

soiree-68-_nuages

Nous allons bien sûr continuer à suivre nos chouchous, nous allons guetter leurs prochaines productions avec fébrilité et nous serons là pour les encourager. Nous aurons toujours pour eux une tendresse particulière. Et nous leur ferons de temps en temps une place ici-même.

Mais déjà se profile la rentrée d’hiver et son lot de 66 premiers romans. Déjà nous sommes à l’œuvre pour sélectionner ceux qui voyageront en 2017 et provoqueront de nouveaux échanges passionnés et passionnants. La fin de l’année s’annonce studieuse et pleine de découvertes.

On va se laisser glisser gentiment, doucement, calmement vers l’année prochaine, encore remplis des belles sensations de la rencontre du 9 décembre. On va en profiter pour rattraper nos retards de lecture avant que ne déboulent en librairie tous les volumes que nous avons déjà repérés.

Et puis début janvier, on revient pour vous parler de 2017 et donner le coup d’envoi des inscriptions. Sur des bases comparables (on ne change pas une équipe qui gagne), il y aura certainement quelques aménagements qui tiendront compte des enseignements de cette édition… Mais, chut ! Ça c’est pour plus tard.

Belle fin d’année à tous, bonnes lectures  et rendez-vous en 2017 !

(et pour se remémorer les meilleurs moments des 68 premières fois, rien ne vaut un petit détour par quelques blogs des participants : Héliéna, Martine, Bénédicte, Joëlle, Sabine, Charlotte, Nicole  qui relatent entre autre, la soirée du 9 décembre)