MES PREMIÈRES 68 : PAROLES D’AUTEURE ET DE LECTEURS – AUDREY ALWETT, MAGIC CHARLY TOME 1, L’APPRENTI

Nouvelle rencontre avec une auteure sélectionnée dans la catégorie 9-12 ans : Audrey Alwett nous parle de son premier roman pour la jeunesse, Magic Charly, une plongée dans une aventure magique aux côtés de Charly, qui devra devenir apprenti magicien pour pouvoir voler au secours de sa grand-mère. Amateurs d’univers fantastique, de magie et d’imaginaire, Magic Charly est fait pour vous !

AudreyAlwett(c)ChloéVollmerLoGallimard

Audrey Alwett / Crédit photo : Chloé Vollmer, Gallimard

Audrey, raconte nous…

La première fois que tu as eu envie d’écrire une histoire ? J’avais six ans et je ne savais pas encore écrire ! Je voulais raconter nos folles aventures bucoliques avec ma cousine. Elle était un peu plus vieille et avait déjà appris à écrire, moi pas. Alors je lui dictais la vie passionnante des coquelicots en abusant du passé simple.

Le premier personnage que tu as inventé ? Je ne suis pas sûre, parce que j’étais vraiment petite. Mais je crois que ma première histoire originale, poème à part, s’appelait « Pourquoi y a-t-il des fourmis rouges ? ». J’y racontais l’affrontement entre deux groupes de fourmis, le premier oppressant le second. Finalement, l’affaire se réglait en duel et une gentille petite fourmi noire se retrouvait à affronter une grande méchante fourmi noire sur le ring. La gentille gagnait suite à une ruse vraiment très inventive (elle coupait une corde qui faisait tomber un seau sur la tête de la méchante). De honte, toutes les méchantes devenaient rouges pour toujours. Et c’est pour ça que les fourmis rouges piquent : ce sont des sales bêtes. (Je devais avoir dans les huit ans).

La première fois que tu as eu ton livre en mains ? J’avais déjà publié beaucoup de BD, donc d’expérience je savais qu’il y avait parfois des erreurs d’impression/reliure et c’était mon angoisse. J’ai d’abord été rassurée de voir que la couverture rendait bien de près et de loin, qu’elle était bien imprimée malgré les options complexes qui me faisaient un petit peu peur (fer à chaud, embossage, vernis sélectif). Gallimard est très à cheval sur la qualité, ce qui me rassurait, mais tout de même, je préférais tout vérifier par moi-même. Après, j’ai examiné le livre sous toutes ses coutures et je n’ai été rassurée que lorsque j’ai constaté que tout était bien comme prévu, relié dans l’ordre et imprimé sans coquille manifeste.

La première fois que tu as rencontré tes lecteurs ? Le public était au rendez-vous tout de suite. Mais lors de cette première fois, j’ai fait une de mes rencontres les plus mémorables ! C’était une drôle de lectrice d’une cinquantaine d’années. Elle m’a abordée à ma table avec un grand sourire en me demandant « Ah, mais c’est vous qui faîtes la BD Princesse Sara ? » J’ai acquiescé, flattée qu’elle m’ait reconnue alors que je n’avais pas ces BD avec moi. « Eh ben, je déteste ! » a-t-elle ajouté. Après quoi, elle m’a expliqué qu’elle détestait la série depuis le premier tome, mais qu’elle les avait néanmoins tous achetés et lus jusqu’au tome 11 (qui était le dernier paru à ce moment-là). Et qu’elle détestait toujours autant, mais qu’elle continuerait à les acheter pour voir si je m’améliorais. Elle a tenu à m’expliquer pourquoi elle n’aimait pas la série vraiment en détail et à la fin, elle a acheté Magic Charly en me disant « je déteste vraiment votre travail, mais peut-être que celui-ci sera mieux ». Et elle me l’a fait dédicacer ! Mes collègues rigolaient tellement qu’ils avaient du mal à se concentrer sur leurs lecteurs !

Raconte-nous un souvenir de première fois en littérature (jeunesse ou non !) : Mes premières expériences ont souvent été de grosses déceptions ! Ma première publication « dans un vrai livre » était une préface que L’Harmattan m’avait volée pour la glisser dans un livre sans mon autorisation et sans mettre mon nom. Pour ma première BD que j’avais co-écrite, le dessinateur ne voulait pas que mon nom apparaisse sur la couverture, on l’a donc enlevé. Mais le pire, c’est quand j’ai publié une nouvelle pour la première fois dans un certain magazine. Le responsable l’avait entièrement réécrite sans me le dire (ce qui est complètement interdit) en rajoutant des tas d’adverbes et d’adjectifs et en sabotant la chute ! En plus, il avait ajouté des fautes de grammaire ! Et là, il y avait mon nom en gros… J’aurais préféré que ce ne soit pas le cas !

Qu’as-tu envie de dire aux lecteurs et lectrices de Mes premières 68 qui tiennent ton livre en mains pour la première fois ? J’espère que Magic Charly vous emportera loin avec lui. Que l’univers vous fera rêver et vous donnera envie d’être créatif.

IMG_3329

Et qu’en pensent les premiers lecteurs ?

Delphine et son fils de 11 ans : Merci pour cette découverte ! La couverture d’abord, Stan Manoukian a fait un fabuleux travail pour ce roman qui rappelle effectivement l’univers d’Harry Potter ce qui a gêné la lecture de mon fils de 11 ans. Moi j’avoue, journée de tempête oblige, je l’ai dévoré! Parce que derrière la magie, l’univers des quiétons nous interroge sur les problèmes de nos vies aujourd’hui : les pertes de mémoire liées à la vieillesse, la solitude d’une orpheline et la sensibilité d’un grand garçon à l’allure imposante. Charly a avec sa grand-mère une très belle relation qui le pousse à chercher des solutions dans un univers qu’il découvre pourtant. Je suis aussi particulièrement touchée par le fait que le héros soit un fils de directrice d’une école particulière pour enfants particuliers… toute ressemblance avec la vraie serait purement fortuite… J’ai hâte de lire le tome 2 ! Cette autrice a un parcours qui m’intéresse!

Coline : Ce livre est plein de suspens, j’ai eu du mal à le lâcher. J’aime bien ce livre car c’est imaginaire et fantastique, ça parle de sorcellerie. Mon personnage préféré est Sapotille car elle est à la fois deux personnes.

Alexine : C’est le meilleur livre que j’ai lu depuis que je sais lire. J’adore les histoires avec de la magie. Il parait que le deuxième tome sort bientôt, je l’attends avec impatience.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s