Des auteurs, des lecteurs, quelques mots… et la magie opère !

C’était dimanche 8 octobre au Mans, le soleil réchauffait de ses rayons encore estivaux la place des Quinconces où les commerçants du marché préparaient leurs étals. Une animation progressive que l’on pouvait suivre à travers les larges vitres du Caffè Rossi, hébergeur sympathique et efficace de la journée spéciale des 68 premières fois. Les participants arrivaient régulièrement, grimpaient les marches jusqu’au dernier étage pour rejoindre la belle salle aux poutres apparentes où les festivités n’allaient pas tarder à démarrer. Souriants, curieux de mettre des visages sur des noms et des pseudos côtoyés sur Facebook, impatients d’entendre les témoignages des auteurs qui les ont fait vibrer tout au long de l’année. Un programme chargé et pourtant… cette journée est passée trop vite !

Dès 10h, les réjouissances commençaient avec la remise du Prix du Premier Roman des Bibliothèques Pour Tous de la Sarthe à Vanessa Bamberger-Lepage pour Principe de suspension, l’un des romans de notre sélection de janvier. Un moment très chaleureux et émouvant en présence de certains des lecteurs ayant participé au vote et qui ont pu exprimer à la jeune romancière toutes les sensations que leur a procuré leur lecture.

68_lemans_VanessaB

Le temps d’un café et d’une petite viennoiserie, de quelques signatures avant que Vanessa ne rejoigne le salon pour d’autres rencontres, et le plateau suivant s’installe. Cette année, la rencontre animée par Charlotte rassemble des primo-romanciers et des auteurs qui viennent de publier leur deuxième roman. Parce qu’il ne saurait être question de laisser un « 68 » en chemin…

Cécile Balavoine (Maestro), Anne-Sophie Monglon (Une fille, au bois dormant), Loulou Robert (Hope), Sandra Reinflet (Ne parle pas aux inconnus), Marie Barraud (Nous les passeurs), Pascal Manoukian (Ce que tient ta main droite t’appartient), Sophie Lemp (Leur séparation) et Sonia David (David Bowie n’est pas mort).

On a donc parlé genèse, inspiration. Tenté de toucher du doigt ce moment où l’auteur se sent autorisé à écrire. Cette idée qui jaillit, cette passion qui ne demande qu’à s’exprimer par les mots. Sandra Reinflet nous a confié sa difficulté à passer à la fiction, elle qui ancre ses productions dans le réel et le vécu tandis que Pascal Manoukian trouve l’écriture du roman plutôt reposante par rapport aux reportages. La musique a directement guidé la plume de Cécile Balavoine tandis que Sophie Lemp a peiné à retrouver pour ce second roman l’urgence qui avait présidé à l’écriture du premier. Une urgence qu’a ressentie Marie Barraud dont le premier jet est resté le dernier tant l’émotion naissait de sa sincérité. Anne-Sophie Monglon voulait depuis longtemps traiter de la présence au monde, Loulou Robert a raconté la souffrance malgré le peu de temps écoulé entre ses deux romans. Au contraire de Sonia David qui affiche cinq ans entre ses deux opus, l’important pour elle étant avant tout d’écrire sans considération de publication.

On a parlé édition aussi, accompagnement. Le rôle de l’éditeur, la rencontre entre le texte et son support. De l’intervention éventuelle sur le texte au choix de la couverture. Chaque auteur a une petite anecdote à livrer notamment sur les photos qui ornent leurs livres ou les bandeaux malgré parfois le peu de latitude laissé par les contraintes des chartes graphiques. Ils nous livrent ainsi un brin d’intimité en levant l’espace d’un instant le rideau qui nous sépare des coulisses. Certains se jettent des regards entendus, des fils se tissent, des rencontres se font…

Avant le déjeuner, place aux apartés. Les auteurs sont livrés aux lecteurs. Ça discute sec, on se livre, on déclare sa flamme, on cherche à percer le mystère de l’alchimie qui mène à la rencontre entre un livre et son lecteur.

 

L’atelier dédicaces tourne à plein régime…

le mans dedicaces

Voilà qui ouvre l’appétit…

DSC01630

Rendez-vous en décembre pour les prochaines rencontres avec la soirée de clôture de cette magnifique édition 2017 !

Publicités

2 réflexions sur “Des auteurs, des lecteurs, quelques mots… et la magie opère !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s