Tout juste rentré, un livre témoigne.

Alors que les 272 exemplaires de l’édition 2016 terminent les circuits qui les ont conduits aux quatre coins de la France et avant le coup d’envoi de la session 2017, nous avons obtenu une interview exclusive de l’un des participants qui a tenu à garder l’anonymat. Un témoignage rare.

68-enveloppes

Monsieur le livre, vous rentrez enfin chez vous après plusieurs mois de voyage, quelles sont vos premières impressions ?

Ah, je suis à la fois content et déjà nostalgique. Content de souffler un peu et de retrouver une étagère confortable où j’espère me fixer un moment. Mais triste de quitter cette aventure.

Vous gardez quelques cicatrices, avez-vous souffert ?

Souffert ? Non, pas vraiment. Quelques trajets postaux n’ont pas été de tout repos, j’ai même passé quelques jours dans un entrepôt, j’ai bien cru ne plus jamais voir la lumière du jour… Mais j’ai été à chaque fois accueilli avec une telle liesse ! Peu importent les quelques égratignures sur ma couverture. Même ce lambeau de papier qui me manque dans le dos… je considère ça comme une blessure de guerre avec beaucoup de fierté.

Donc vous avez été bien traité ?

Mais oui ! Bien au chaud dans des enveloppes douillettes, souvent accompagné de cartes, de marque-pages quelquefois même de sucreries (qui m’ont été bien utiles lors de certaines escales un peu trop longues). Caressé par des mains toujours bienveillantes, photographié sous toutes les coutures, posé sur des plaids bien moelleux, réchauffé par des feux de cheminée… Non vraiment, je ne pouvais pas rêver mieux.

Un souvenir particulier ? Un lecteur qui vous a marqué ?

Je préfère rester discret, je ne voudrais pas créer de jalousies. A chaque fois la rencontre a été belle. Je n’en veux même pas à ceux qui m’ont abandonné avant la fin, ils l’ont toujours fait sans violence.

Ah quand même… J’ai été étonné par le nombre de chats qui ont tenu à s’allonger sur moi. Oh, ce n’était pas désagréable mais tout de même, je ne savais pas qu’il y en avait autant parmi les amoureux des livres. Des tigrés, des noirs, des roux… je dois avoir encore des tas de poils coincés entre les pages.

Avez-vous eu le temps de faire un peu de tourisme, de profiter de vos voyages ?

Mais oui ! Mes lecteurs sont du genre à lire partout et dans toutes les positions. Certains m’ont même emporté sur leur lieu de vacances. J’ai pris l’avion, j’ai eu un peu mal au cœur en voiture, j’ai vu la mer, je me suis roulé dans l’herbe mais ce que j’ai préféré ce sont les terrasses de café d’où je pouvais observer le monde à loisir. Par contre, les étapes étaient courtes. Aussitôt lu, aussitôt reparti !

Vous avez croisé d’autres participants ?

Beaucoup oui, même si nous ne nous attardions pas. Nous étions parfois en pile et nous nous battions un peu pour tenter d’attirer l’attention et passer sur le haut. Oh gentiment, c’était juste un jeu entre nous. Peut-être que je retrouverai certains camarades sur ma nouvelle étagère. J’avoue que je gagnais souvent, j’ai l’impression d’avoir suscité beaucoup d’envies, en toute modestie bien sûr.

Vous êtes rentré chez votre propriétaire ?

En fait j’ai été adopté. L’un des lecteurs m’a tellement aimé qu’il m’a été permis de m’installer chez lui. Je sens que je vais m’y plaire mais je ne suis pas contre l’idée de passer dans d’autres mains s’il souhaite me prêter. J’ai quand même pris goût au changement.

Une nouvelle sélection de livres arrive. Un conseil à leur donner ?

Profitez ! C’est une aventure exceptionnelle, n’ayez pas peur de l’inconnu, vous avez une chance folle de découvrir le monde !

(propos recueillis par notre envoyée spéciale Nicole Grundlinger)

Publicités

8 réflexions sur “Tout juste rentré, un livre témoigne.

  1. Adele dit :

    Toi je t’ai reconnu ! J’espère que tu gardes un bon souvenir de mes regards et mes caresses.
    Ne m’en veux pas si je t’ai quitté pour un autre, en littérature je suis polyamoureuse.
    NB tu as eu mal ou ?

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s