Les mains lâchées – Anaïs Llobet

Comment ne pas être sensible au désarroi et aux questionnements de Madel, confrontée au drame d’un tsunami ravageur aux Philippines ? Touchée dans sa vie personnelle, secouée dans sa vie professionnelle, la jeune femme porte sur son pays d’adoption et la désolation qui le frappe, un regard d’une rare intensité, tout en pudeur.

les-mains-lachees

« Poésie et fluidité de lecture sont les deux qualités de ce roman qui évite l’écueil du larmoyant. C’est un hommage digne à ces inconnus qui deviennent des bayanis (héros en philippin) par nécessité mais aussi par dévouement et richesse de cœur. » nous dit Bénédicte sur son blog (billet complet ici)

« La lecture de ce roman-là m’a laissé des frissons de sentiments et d’émotions entremêlés auxquels je ne m’attendais pas vraiment. Il me semble ne pas avoir lâché la main de Madel, Jack, David, Rosie, Liliana, Jirug, Rodjun, Manette… tout au long de cette lecture et leurs images m’accompagnent encore une fois le livre refermé. Novembre 2013 à Tacloban, Philippines. Le typhon Yolanda soulève un tsunami meurtrier qui, en quelques instants, ravage la ville laissant derrière lui un sillon de ruines, de morts, de blessures incurables. Madel, la narratrice qui séjourne sur place chez Jan son compagnon, vit cette apocalypse au milieu des habitants rescapés et des cadavres. Journaliste, elle obéit mécaniquement aux injonctions de son rédacteur en chef et doit rendre compte de la situation, aidée d’Irène la camera woman, d’apparence imperturbable. Les scènes d’effroi et de sidération alternent avec les récits des survivants, comme hallucinés d’en avoir réchappé. Mais en ont-ils réellement réchappé ? Le sentiment de culpabilité, la honte d’avoir survécu se mélangent avec la force vitale des individus endeuillés de leur vie passée. Sans voyeurisme, sans sensationnalisme, avec une pudeur et un respect remarquables, Anaïs Llobet nous prend à témoin de ce cataclysme et de ses conséquences. Elle trouve l’exacte distance pour ne rien occulter sans cependant jouer d’un sentimentalisme qui n’est pas de mise ici. D’une fluidité et d’une précision admirables, le récit nous laisse entrevoir les déséquilibres qu’implique une telle catastrophe, tant d’un point de vue individuel que collectif. Sans s’appesantir, sans didactisme, les questions essentielles sont abordées au fil d’une narration qui nous saisit pour ne plus nous lâcher. Un très beau premier roman, d’une authentique sincérité et d’une intégrité admirable. » – Sophie Gautier

« Pourtant, j’ai pris énormément de plaisir à la lecture de cet opus si bien écrit, si joliment écrit. J’ai beaucoup apprécié la plume de Anaïs Llobet et cette justesse dans le récit des faits, ces belles tournures, cette subtile utilisation de la langue, cette pudeur remarquable. Elle a su garder une distanciation par rapport aux événements (elle était sur place au moment des faits…) tout en étant suffisamment explicite pour que le lecteur adhère. Elle nous offre un témoignage romancé de tout premier ordre dont il faut souligner la finesse. » – Lecture Coup de cœur pour Benoît (billet complet ici)

« L’auteure de ce premier roman est journaliste et a vécu cet événement sur place (Typhon Haiyan en novembre 2013 aux Philippines) où elle travaillait à ce moment là. Ce petit livre est bouleversant et nous fait un récit romancé de ce terrible drame, en pointant du doigt la part d’inhumanité dont peuvent parfois faire preuve certains médias au cours de leurs reportages … L’héroïne de ce docu-fiction pose aussi une question cruelle : comment continuer à vivre lorsque l’on n’a pas réussi à sauver une vie qui vous avait été confiée ?… Le style est sobre mais percutant, l’histoire ne peut laisser personne insensible, une belle réussite !  » – Anita Millot.

Et encore :

Dominiquehttps://domiclire.wordpress.com/2016/08/19/les-mains-lachees-anais-llobet/

Virginie : http://www.leslecturesdumouton.com/archives/2016/08/09/34170579.html

Henri-Charles : https://collectiondelivres.wordpress.com/2016/09/03/les-mains-lachees/

Saxaoul : http://echappees.fr/les-mains-lachees-anais-llobet/

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s