Les bonnes mœurs – Timothée Gaget

Même le titre est ironique… Ce premier roman est l’un de ceux qui a suscité le plus de controverses au sein du groupe de lecteurs et quelques discussions acharnées. Il faut dire que Tristan, le héros est assez loin du politiquement correct.

les-bonnes-moeurs

« Tristan, le héros du premier roman de Thimotée Gaget « Les bonnes mœurs » est, à l’heure où nous faisons sa connaissance, banquier d’affaires. Quitté par sa compagne, lasse de ses horaires improbables, sauvé d’un prévisible burn out par l’un de ses amis, il retrouve du travail dans un cabinet de consulting. Envoyé en mission en Sologne, il y rejoint son grand-père depuis longtemps perdu de vue, un personnage pour le moins taiseux, qui accepte de le loger dans son « château ». Ainsi résumé, on pourrait penser à un récit banal, l’histoire tranquille d’un jeune loup qui, après avoir supporté une vie de débauche parisienne se requinque, isolé au fond des bois. Il n’en est rien. Dans une langue caustique, ironique, corrosive, l’auteur nous trace des portraits au vitriol. Et Dieu sait si Tristan est entouré de personnages tous plus loufoques les uns que les autres. Il dépeint aussi bien la jeunesse capable de brûler sa vie à coups d’alcool, de psychotropes et de nuits blanches que les « aristos » de campagne habiles à se battre dans une guerre électorale sur fond d’expropriation ou encore le monde de la finance, univers mortifère. Il s’agit certes d’un roman prometteur, ne serait-ce que par son originalité de ton, mais il m’aurait davantage séduite largement élagué. Je n’ai pas particulièrement apprécié la longueur des scènes de chasse et les détails pléthoriques liés à la vènerie, pas davantage les scènes de sexe trop nombreuses à mon goût, redondantes et crues qui, loin de le bonifier, lui enlève de la légèreté. C’est vrai, dans ce roman « it rains girls and girls », comme l’illustre la couverture, et trop, c’est trop. Finalement, il eût suffi de presque rien. » – Geneviève Munier

« Il y en a des choses à dire sur ce roman dense, touffu mais aussi de bonnes réflexions sur notre époque, parfois j’avais envie d’abandonner car les scènes de sexe répétitives éloignait l’intrigue mais à la 120ème page, je persiste à continuer et change mon fusil d’épaule, l’histoire de Tristan que je n’apprécie pas spécialement me passionne. « Comment survivre au XXIe siècle quand on est un jeune banquier d’affaires pété de thunes et qu’on n’a pas de compagne, plus d’amis et des cernes de raton-laveur puisqu’il fait toutes les nuits des javas à n’en plus finir. Un portrait saisissant de la génération Y : «Une génération qui s’enorgueillit de sa parfaite maîtrise d’internet, de l’égalité homme-femme, du village-monde, tout en déplorant ses conditions de travail. Personne ne note que ce sont précisément les bienfaits susmentionnés qui sont la cause de la souffrance évoquée.» Notre héros est donc à la recherche de valeurs, d’un sens à une existence jusque-là dirigée par le souci de gagner beaucoup d’argent et de le dépenser presque tout aussi vite dans une vie dissolue. Après des études brillantes, Tristan gagne les échelons, tombe éperdument amoureux d’une certaine Margaux, pétillante et vorace de sexualité, mais la roue tourne, elle le quitte, il retourne noyer son chagrin dans le Lubéron en famille, s’offre une suédoise, bref c’est le vide le plus complet ; mais il va rebondir et reprendre une mission puis séjourner dans la propriété de son grand-père en Sologne passionné de chasse et là, c’est le déclic… L’auteur n’oublie toutefois pas d’ajouter quelques rebondissements à une fin qui serait trop convenue. Pour un premier roman il y a une belle maîtrise du récit malgré quelques longueurs.  » – Muriel Pautet

Et quelques chroniques publiées sur les blogs des lecteurs :

Pati Vore : https://pativore.wordpress.com/2016/10/19/les-bonnes-moeurs-de-timothee-gaget/

Plume nacrée : https://cahiersvarisetplumenacre.wordpress.com/2016/07/28/les-bonnes-moeurs-timothee-gaget/

Nicole : http://www.motspourmots.fr/2016/04/les-bonnes-moeurs-timothee-gaget.html

Violaine : http://leslecturesdelailai.blogspot.fr/2016/06/les-bonnes-moeurs.html?spref=fb

Anita Millot : http://anita-et-son-bookclub.tumblr.com/post/145369644941/les-bonnes-moeurs-timothée-gaget-tristan

 

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s