Giboulées de soleil -Lenka Hornakova-Civade

Trois femmes, trois périodes clés de l’histoire de la Tchécoslovaquie pour une fresque qui traverse le 20ème siècle à l’aune des bouleversements politiques et sociaux. Les lecteurs ont été sensibles à cette saga féminine mettant en scène des beaux portraits de femmes œuvrant pour leur liberté. Dernière minute (10 novembre 2016) : Le prix Renaudot des Lycéens vient tout juste d’être décerné à Giboulées de soleil, pour notre plus grand plaisir !

giboulees-de-soleil

« Magnifique oxymore que ce roman à l’image de son tout aussi magnifique titre « Giboulées de soleil ». Brodeuses de mère en fille, mais aussi et peut-être surtout bâtardes de mère en fille, bâtardes mais fières, dignes, libres et, plutôt que d’en rougir, elles portent cette particularité en bandoulière. Lenka Hornakova-Civade nous narre ainsi l’histoire de trois femmes, la mère Magdalena, la fille Libuse et la petite fille Eva, toutes nées de père inconnu et à travers elles, en filigrane, celle de son pays natal, la Moravie (actuelle République Tchèque). Il est vrai que, sous la houlette de Marie, la mère de Magdalena, la première à avoir « fauté », elles transforment leur malchance en une sorte de dignité, une forme de majesté, une distinction qu’elles revendiquent chacune à leur manière haut et fort. Chacun des trois chapitres du livre raconte l’histoire d’une femme, sa vie et celle de son pays passant de l’annexion nazie à la période de montée du communisme puis à la fin de l’hégémonie russe. Les hommes, eux, n’y ont pas la part belle, lâches qu’ils sont, veules, abjects, malveillants pour la plupart. C’est un très beau roman où le pire, les giboulées, (ce n’est pas facile dans une société traditionnelle de ne pas avoir de père connu) côtoie le meilleur, le soleil, (la liberté, la fierté et aussi l’amour). Les réflexions sont d’une grande simplicité, voire d’une naïveté peu commune. La langue est belle, la tendresse affleure, et la vie demeure. La tête haute, ces femmes avancent. Et nous les suivons, les admirons, les aimons. J’ai aimé cette véritable saga familiale qui, une fois commencée, ne peut être lâchée. J’ai eu l’impression de dérouler un de leurs fils à broder et de le suivre sans reprendre mon souffle, en empathie totale avec leurs âmes nobles, indépendantes, courageuses. Comme disent les québécois, je suis tombée en amour de ce beau roman. » – Geneviève Munier

« Mais qu’ont-elles donc, Marie et ses descendantes, à avoir leur premier enfant hors mariage dans une société qui ne le tolère pas ? Et une fille en plus ! Réaction contre les convenances ? Révolte contre les valeurs familiales ? Que nenni ! Elles aiment. Elles aiment absolument. Elles aiment spontanément. Elles aiment passionnément. Ce ne sont pas des militantes, juste des amoureuses généreuses. Ensuite, arrive le temps des compromis, alors elles se marient .Et la vie continue, avec ses renoncements, ses petites joies, ses contraintes matérielles. Et la broderie, qu’elles pratiquent avec virtuosité. Magdalena , Luba, Eva nous racontent tour à tour leur histoire, leur combat pour rester libres et vivantes. Et les années passent… Sous le regard placide et serein des vaches, compagnes fidèles, dans la galère comme dans la joie. Compagnes qui doivent elles-aussi s’adapter aux changements de la société. Car cette histoire a pour toile de fond l’Histoire du 20ème siècle, de la création de la Tchécoslovaquie à son annexion par les Nazis, puis son contrôle par les Soviétiques, jusqu’à la veille de la chute du Mur de Berlin. Plusieurs générations de femmes pour qu’enfin l’une d’elle ose partir. Un premier roman intéressant, émouvant et tonifiant que l’on lit d’une seule traite. Et des femmes que l’on aime et que l’on oublie pas, la dernière page tournée. » – Enell Liraconteuse

Et quelques chroniques parues sur les blogs des lecteurs :

Leiloona :http://www.bricabook.fr/2016/06/giboulees-de-soleil-lenka-hornakova-civade/

Albertine :http://albertine22.canalblog.com/archives/2016/06/02/33871540.html

Lucie :http://facetiesdelucie.canalblog.com/archives/2016/06/25/34011711.html

Annie :http://tlivrestarts.over-blog.com/2016/08/giboulees-de-soleil-de-lenka-hornakova-civade.html

Olivier : http://passiondelecteur.over-blog.com/2016/10/giboulees-de-soleil-de-lenka-hornakova-civade.html

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s